Poisson façon Madère

Publié le par Daniela TOMASELLI

L'archipel de Madère se trouve au large des côtes africaines dans l'océan Atlantique…Madère est connue comme l'ile aux fleurs …

Poisson façon Madère

Des fleurs partout…mais aussi beaucoup de fruits...une végétation luxuriante qui dépayse et qui se laisse admirer par la voyageuse que je suis…on se laisse surprendre par toute cette beauté...

Poisson façon Madère

Une des façons d'approcher un pays c'est de goûter à la cuisine!

Le Portugal dont fait partie Madère a une riche tradition culinaire. A Madère on retrouve tous les plats qui font partie de cette tradition, la salade de pulpe, les pastéis de nata …mais cette île a ses spécificités.

Voici une recette toutes simple que j'ai tant apprécié lors de mon séjours et que j'ai refait une fois à la maison...

Filet de poisson avec fruit de la passion, banane et patates douces

Poisson façon Madère

Pour 2 personnes:

300 gr environ de filet de poisson (du lieu dans la photo…du merlan ou de l'espadon à Madère)

2 petites bananes

1 ou 2 maracuja

2 grosses patates douces

4 cuillères à soupe d'huile d'olive vierge extra

du beurre demi-sel

de la farine

sel, poivre, sucre

de la salade

Laver les patates et les piquer avec une fourchette. Les mettre au four pendant 1 heure à 180° C.

Couper les bananes en deux dans le sens de la longueur, saupoudrer de sucre et ajouter de petits copeaux de beurre demi-sel. Enfourner 10 minutes.

Préparer le poisson: bien le fariner et le faire cuire dans une poêle avec 4 cuillères à soupe d'huile chaude pendant quelques minutes en le retournant au milieu de cuisson. Saler et poivrer.

Sortir les patates du four (la fourchette doit bien s'enfoncer) et les couper en rondelles, les assaisonner avec quelques copeaux de beurre.

Réchauffer la pulpe de maracuja 15 secondes environ au microonde.

Servir le poisson couvert de maracuja chaud avec les patates, les bananes et un peu de salade verte.

Poisson façon Madère

Publié dans recipes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article